BV-10 Polisseuse SUTTER INSTRUMENT

Pour polissage et biseautage de micropipettes/micro-éléctrodes avec diamètre de pointe de 0.1 à 100 µm

BV-10  Polisseuse SUTTER INSTRUMENT
DOCUMENTATION(S)
sutter_bv_10_brochure.pdf

Caractéristiques :

  • Polissage et biseautage de pipettes/micro-électrodes (enregistrement en patch/intracellulaire ou éjection intra-cytoplasmique)
  • Diamètre de pointe : de 0,1 à 100 µm en fonction de la surface abrasive utilisée
  • Distorsion de surface de polissage : moins de 1µm. Surface abrasive optiquement plane 
  • Absence de vibration : plateau de polissage couplée magnétiquement à la motorisation
  • Moteur synchronisé par horloge procurant une rotation sans à-coup (transmission mécanique par courroie)
  • Equipé d'un micromanipulateur pour un réglage précis de l’angle de polissage de la pipette et de son avancement vers le plateau abrasif
  • Contrôle des opérations par stéréo-microscope (80X, lampe LED intégrée)
  • Disponible sous quatre versions :
      • BV-10-B : version de base (VdB)
      • BV-10-C : VdB + contrôleur de l’impédance de l’électrode (ohmmètre)
      • BV-10-D : VdB + microscope stéréo 80X
      • BV-10-E : VdB + contrôleur de l’impédance de l’électrode + microscope stéréo 80X

 

Applications :

  • Injections cérébrales profondes
  • Injections intracellulaires et autres préparations (œufs de poisson et d’insectes, Caenorhabditis elegans…)
  • Injection intra-cytoplasmique (ICSI : fécondation in vitro)

 

Autres caractéristiques :

                Simple d’utilisation, le BV-10 permet un rodage ( polissage + biseautage) particulièrement précis de la pointe de micro-pipettes d’un diamètre variant de 0,1 à 100 µm. Le système unique d’entraînement de la plaque abrasive ne génère aucune vibration pour un meilleur contrôle du rodage. Le rodage peut être effectué très rapidement et donne des diamètres de pointe cohérents en utilisant les techniques décrites par Brown and Flaming (Science, 1974, vol. 185).

Les électrodes d’enregistrement intracellulaires (micro-électrodes) peuvent bénéficier du rodage pour :

 - un profil plus effilé grâce au biseautage de la pointe 

- une impédance plus faible par augmentation de l’orifice de pointe.

                Les bénéfices sont une pénétration intracellulaire facilitée et de façon concomitante, une diminution de la lésion de la membrane cytoplasmique, tout particulièrement lors d’expérimentations sur des cellules de petite taille et fragiles. Second avantage : la diminution de l’impédance de l’électrode réduit nettement le « bruit » et augmente sensiblement le rapport signal/bruit.

                Les pipettes pour la micro-injection tirent profit du biseautage en favorisant l'éjection intra-cellulaire tout en limitant les dommages cellulaires.

                Le support est mû grâce à un moteur à vitesse lente et à très faibles vibrations grâce à une transmission par courroie. Le couplage entre support et plaque abrasive est effectué par un champ magnétique pour limiter au maximum les vibrations.

                Le système de rodage de base se compose d’un socle stable, optiquement plat, le tout reposant sur une plaque massive. Il constitue un support pour la plaque de rodage parfaitement plane, constituée d’un verre enduit de poudre abrasive. Les plaques abrasives sont fabriquées selon un procédé exclusif qui assure l’homogénéité du revêtement.

                La pipette à affuter est fixée sur un  micromanipulateur à 2 axes, permettant un contrôle de l’approche vers la surface abrasive. L’angle de polissage et la vitesse de progression sont réglables.  Une lampe LED de type col de cygne fournit un éclairage optimum simultanément de la plaque abrasive et de la pipette, améliorant le contrôle du biseautage. Le microscope est monté sur coulisseau facilitant son déplacement.

               Le système de base comporte deux plaques abrasives en fonction du choix de l'expérimentateur, une mèche avec support (pour l’abrasion humide), une huile lubrifiante, un liquide pour dégraissage, et le manuel d’utilisation.

                Pour affiner le polissage de la pointe des micro-électrodes, un indicateur d’impédance donne une idée relative du diamètre de la pointe (inversement proportionnel à la valeur de la résistance). Le compteur analogique, possède trois gammes de valeurs de résistance (0-10, 0-100, 0-500 MOhm).

                La masse importante (3 kg) de la plaque de base (acier) constitue, par son inertie propre, un amortisseur supplémentaire.

La version de base peut être complétés par un microscope stéréo (80X) ou un ohmmètre, ou les deux.

Suivez-nous
sur le réseau LinkedIn : notre actualité, notre activité...
Suivez-nous
MICRO MÉCANIQUE
est une entreprise certifiée
Certifications AFNOR
Electrophysiologie - © 2020 MICRO MÉCANIQUE.